La Circulaire du 13 janvier 2017 du ministère de la justice relative au montant des plafonds de ressources, des correctifs pour charges familiales et des tranches de ressources pour l’admission à l’aide juridictionnelle à compter du 14 janvier 2017 a été publiée.

Elle fixe les nouveaux plafonds d’admission à l’aide juridictionnelle totale ou partielle à partir du 14 janvier 2017.

L’aide juridictionnelle totale ou partielle – Les conditions de ressources

L’aide juridique ou juridictionnelle permet aux citoyens et justiciables disposant de faibles revenus de percevoir, sous conditions, une prise en charge totale ou partielle des frais de justice, des frais de procédure, des frais d’huissier et d’expertise et les honoraires d’un avocat.

Les conditions des plafonds de ressources pour percevoir l’aide juridique 2017, totale ou partielle, sont les ressources perçues entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016 :

- Si les ressources mensuelles sont inférieures ou égales à 1007 € : aide juridictionnelle totale.

- Si les ressources mensuelles sont inférieures à 1510 € : aide juridictionnelle partielle dont la participation est différente selon les revenus.

Si le montant des ressources comporte des décimales, il est arrondi à l’entier supérieur.

Selon les revenus, la part partielle contributive de l’État aux frais de procédure est fixée suivant le barème suivant :

- de 1008 € à 1190 € : 55 %

- de 1191 € à 1510 € : 25 %

Les plafonds de ressources pour l’octroi de l’aide totale ou partielle sont majorés d’une somme équivalente à :

– 18 % du montant du plafond pour l’aide totale, soit 181 €, pour les deux premières personnes à charge

– 11,37 % du même plafond, soit 114 €, pour la troisième personne à charge et les suivantes.

Pour aller plus loin

Lire la Circulaire du 13 janvier 2017 relative au montant des plafonds de ressources,des correctifs pour charges familiales et des tranches de ressources pour l’admission à l’aide juridictionnelle à compter du 14 janvier 2017

Lire l’article sur : L’aide juridique ou juridictionnelle devant les juridictions civiles – pénales et administratives : conditions – formulaire CERFA

Lire l’article sur : Frais juridique du CHSCT – Les honoraires d’avocat dans le cadre d’un litige sur une expertise doivent être supportés par l’employeur

Lire l’article sur : la procédure des salariés de droit privé devant le Conseil des Prud’hommes – compétence – saisine – procédure – recours

Lire l’article sur : Un employeur qui souhaite contester le recours à une expertise du CHSCT doit payer les honoraires d’avocat du CHSCT

Lire l’article sur : les délais de prescription devant une juridiction civile – pénale et administrative

© La rédaction – Infosdroits