Les conseillers en économie sociale et familiale ont pour mission de former, de conseiller et d’informer, dans le domaine de la vie quotidienne, les personnels de l’établissement en vue de contribuer à améliorer les conditions de séjour des usagers et de favoriser leur insertion sociale.
Ils exercent les mêmes missions au bénéfice direct des usagers. Ils assurent un rôle de conseiller technique pour l’organisation interne de l’établissement.

Dispositions législatives

Les principales dispositions législatives et réglementaires qui régissent le grade d’animateur dans la fonction publique hospitalière sont :

- Décret 93-653 du 26 mars 1993 portant statut particulier des conseillers en économie sociale et familiale de la fonction publique hospitalière consolidé au 7 août 2007

- Décret 93-663 du 26 mars 1993 relatif au classement indiciaire applicable aux conseillers en économie sociale et familiale de la fonction publique hospitalière

- Décret 2009-1084 du 1er septembre 2009 relatif au diplôme d’État de conseiller en économie sociale familiale et modifiant le code de l’action sociale et des familles

- Décret 2014-100 du 4 février 2014 portant statut particulier du corps des conseillers en économie sociale et familiale, du corps des éducateurs techniques spécialisés et du corps des éducateurs de jeunes enfants de la fonction publique hospitalière

- Décret 2014-104 du 4 février 2014 relatif au classement indiciaire applicable aux corps des conseillers en économie sociale et familiale, des éducateurs techniques spécialisés et des éducateurs de jeunes enfants de la fonction publique hospitalière

- Arrêté du 4 février 2014 relatif à l’échelonnement indiciaire applicable aux membres du corps des conseillers en économie sociale et familiale, du corps des éducateurs techniques spécialisés et du corps des éducateurs de jeunes enfants de la fonction publique hospitalière

- Décret 2016-635 du 19 mai 2016 modifiant le décret 2014-100 du 4 février 2014 portant statut particulier du corps des conseillers en économie sociale et familiale, du corps des éducateurs techniques spécialisés et du corps des éducateurs de jeunes enfants de la fonction publique hospitalière et le décret n° 2014-101 du 4 février 2014 portant statut particulier du corps des assistants socio-éducatifs de la fonction publique hospitalière

- Décret 2016-643 du 19 mai 2016 relatif au classement indiciaire applicable aux corps des conseillers en économie sociale et familiale, des éducateurs de jeunes enfants, des éducateurs techniques spécialisés, des assistants socio-éducatifs de la fonction publique hospitalière

- Arrêté du 19 mai 2016 relatif à l’échelonnement indiciaire applicable aux membres des corps des conseillers en économie sociale et familiale, des éducateurs techniques spécialisés et des éducateurs de jeunes enfants et des assistants socio-éducatifs de la fonction publique hospitalière

La rémunération et l’avancement des conseillers en économie sociale et familiale

Le corps des conseillers en économie sociale familiale appartient à la catégorie B et se décompose en 2 grades :

1) Conseiller en économie sociale et familiale de classe normale qui est rémunéré sur une grille de 13 échelons, indices majorés 327 à 515.

CESF - educ - assitant socio 2014

L’accès au grade de Conseiller principal en économie sociale et familiale est possible pour les CESF ayant atteint au moins le 5ème échelon et justifiant d’au moins 4 ans de services effectifs dans le corps.

2) Conseiller principal en économie sociale et familiale de classe supérieure, rémunéré sur une grille de 11 échelons, indices majorés 375 à 562.

 

classe sup - educ - CESF 2014

Les primes et les indemnités – La NBI

Les  conseillers en économie sociale familiale perçoivent l’indemnité de sujétion spéciale de 13 h, la prime de service et des primes et indemnités liées aux conditions de travail.

En fonction de leur mission, ils peuvent prétendre à la NBI – Nouvelle Bonification Indiciaire mensuelle :

- 13 points majorés pour les conseillers en économie et familiale exerçant dans les services de soutien à domicile rattachés à un établissement social ou médico-social public, et intervenant en soirée au moins quatre fois par semaine, durant deux heures ou plus, au domicile des personnes afin de leur apporter un soutien administratif, psychologique ou matériel en complément de la prise en charge dont elles bénéficient par ailleurs dans la journée – Décret 94-140 du 14 février 1994

-13 points majorés pour les conseillers en économie sociale et familiale intervenant en soirée dans les établissements au moins quatre fois par semaine, durant deux heures ou plus afin d’assurer un rôle de conseiller en matière de gestion des actes de la vie quotidienne auprès des personnes accueillies en complément de la prise en charge dont elles bénéficient dans la journée – Décret 94-140 du 14 février 1994

Pour aller plus loin

Lire l’article sur : les primes et les indemnités des agents de la fonction publique hospitalière

Lire l’article sur : le versement de la NBI aux agents de la fonction publique hospitalière

Lire l’article sur : les grilles de salaires dans la fonction publique hospitalière

© La rédaction – infosdroits