La DGPN – Direction générale de la police nationale – a pris la décision d’autoriser le port de la barbe et les tatouages aux policiers français.

Cette décision a été prise le 8 juillet 2015, à la suite d’un comité technique, pour répondre à une forte demande issue du terrain des professionnels chez les policiers.

L’interdiction du port de la barbe dans la police

Le règlement intérieur de la police nationale, élaboré en 1974 et comptant près de 300 pages, prévoyait cette interdiction.

En effet, le titre II de ce règlement intérieur, sur les droits et les devoirs du personnel, contenait un article 11 qui prévoyait que :

Les fonctionnaires soumis au présent règlement doivent veiller à ce que la coupe de leurs cheveux demeure soignée et compatible avec le port des coiffures de service. Le cas échéant, il en est de même pour les moustaches qui doivent être soigneusement entretenues.

Le port de la barbe est interdit, sauf autorisation spéciale du directeur compétent “.

Ainsi, le port de la barbe est dorénavant autorisé, à condition qu’elle soit soignée et compatible avec le port d’équipements spécifiques. De même, le port des tatouages est autorisé, à la condition qu’ils ne comportent pas de caractère raciste, politique, religieux ou xénophobe.

Pour aller plus loin

Lire l’article sur : Une délibération de la HALDE et du défenseur des droits supprime la taille minimale d’1,60 mètre pour devenir sapeur-pompier professionnel ou volontaire

Lire l’article sur : Gardien de la paix – brigadier de police – brigadier chef – major – RULP dans la police nationale : statut – salaire – avancement

Lire l’article sur : Les juridictions civiles, pénales et administratives et les procédures en contentieux

Lire l’article sur : Un employeur peut licencier un salarié pour le port d’un bermuda sur son lieu de travail

Lire l’article sur : Le temps de travail des agents dans la fonction publique d’état – durée légale – aménagement – organisation – astreintes – RTT

Lire l’article sur : La contestation d’une décision devant le Tribunal Administratif – requête en annulation ou en contentieux

© La rédaction – Infosdroits