Les aides médico-psychologiques – AMP – et les aides-soignants peuvent percevoir une prime de 90 € s’ils ont suivi une formation spécifique et s’ils exercent les fonctions d’assistants de soins en gérontologie dans la fonction publique hospitalière.

La fonction d’assistant de soins en gérontologie n’est possible que pour les aides soignants, les aides médico-psychologiques et les auxiliaires de vie sociale.

Dispositions législatives

Les principales dispositions réglementaires qui déterminent la prime pour les assistants de soins en gérontologie dans la fonction publique hospitalière sont :

- Plan Alzheimer 2010 – mesure 20 dédié au développement des métiers et des compétences spécifiques pour la maladie d’Alzheimer

- Décret 2010-681 du 22 juin 2010 portant attribution d’une prime aux aides-soignants et aides médico-psychologiques exerçant les fonctions d’assistant de soins en gérontologie dans la fonction publique hospitalière

- Arrêté du 22 juin 2010 fixant le montant de la prime aux aides-soignants et aides médico-psychologiques exerçant les fonctions d’assistant de soins en gérontologie dans la fonction publique hospitalière

- Arrêté du 23 juin 2010 relatif à la formation préparant à la fonction d’assistant de soins en gérontologie

La formation d’assistant de soins en gérontologie

La prime d’assistant de soins en gérontologie est versée aux aides-soignants et aux aides médico-psychologiques, titulaires, stagiaires ou contractuels, qui détiennent l’attestation de suivi de l’intégralité de la formation spécifique à la fonction d’assistant de soins en gérontologie.

La formation préparant à la fonction d’assistant de soins en gérontologie est accessible aux aides-soignants et aux aides médico-psychologiques en situation d’exercice effectif auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées.

Cette formation est d’une durée de 140 heures et vise à l’acquisition des compétences prévues par le référentiel de compétences et d’activités. Elle doit être suivie en totalité, sans possibilité d’allègements, y compris pour les professionnels disposant déjà d’une partie des compétences visées.

Elle est organisée en périodes discontinues avec une alternance entre la formation et exercice professionnel, sur une amplitude de 12 mois maximum.

Les conditions d’exercices

Pour percevoir le prime d’assistant de soins en gérontologie , les aides-soignants et aides médico-psychologiques de la fonction publique hospitalière doivent travailler dans :

- une unité cognitivo-comportementale

- une unité d’hébergement renforcée

- un pôle d’activités et de soins adaptés ou dans une équipe spécialisée pour la prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer d’un service de soins infirmiers à domicile.

Les aides-soignants ou les aides médico-psychologiques doivent intervenir dans le cadre d’une équipe pluri-professionnelle, sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social :

- au domicile de la personne ou au sein d’un Service de Soins Infirmiers à Domicile – SSIAD

- en Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes – EHPAD – et les unités de Pôle d’Activités et des Soins Adaptés – PASA

- dans les services de soins de suite et réadaptation cognitivo-comportementaux et les Unités de Soins de Longue Durée – USLD

Le montant mensuel de la prime d’assistant de soins en gérontologie

Le montant brut mensuel de la prime d’assistant de soins en gérontologie est de 90 € mensuel.

Pour les agents exerçant à temps partiel, cette prime est réduite dans les mêmes proportions que le traitement. Si l’agent exerce cette fonction d’assistant de soins en gérontologie pour une durée inférieure au temps plein, le montant de cette prime est fixé proportionnellement au temps consacré à l’exercice de cette fonction.

Pour aller plus loin

Lire l’article sur : les aides-soignants dans la fonction publique hospitalière – statut – avancement – salaire

Lire l’article sur : les primes et les indemnités des agents de la fonction publique hospitalière

Lire l’article sur : le versement de la NBI aux agents de la fonction publique hospitalière

Lire l’article sur : les grilles de salaires dans la fonction publique hospitalière

© La rédaction – infosdroits