L’arrêté du 14 août 2012 fixe la composition du jury et les modalités d’organisation des concours externe et interne permettant l’accès au grade de technicien hospitalier du corps des techniciens et techniciens supérieurs hospitaliers.

Il précise :

- la composition du jury

- l’organisation des concours externe et interne permettant l’accès au grade de technicien hospitalier et de technicien supérieur hospitalier.

La composition du jury du concours

Le jury des concours externe et interne est composé par :

- Le directeur de l’établissement organisateur du concours ou son représentant, président

- Deux fonctionnaires hospitaliers de catégorie A en fonction dans le ou les départements dans lesquels sont situés le ou les établissements concernés, choisis par le directeur de l’établissement organisateur du concours, dont un au moins, extérieur à l’établissement ou aux établissements où les postes sont à pourvoir ; A défaut, il est fait appel à des fonctionnaires hospitaliers de catégorie A en fonction dans d’autres départements.

- Un technicien supérieur hospitalier de 1re classe en fonction dans le département ou les départements voisins, désigné par le directeur de l’établissement organisateur du concours

- Un professeur d’enseignement technique enseignant dans la ou les spécialités ouverte(s) au concours désigné par le directeur de l’établissement organisateur du concours.

- Pour le concours interne, un correcteur spécialisé, ou des correcteurs exerçant ou enseignant dans la ou les spécialités ouverte(s) au concours, désigné par le directeur de l’établissement organisateur du concours, peut être adjoint au jury, en fonction de la nature particulière des épreuves. Il peut délibérer avec le jury avec voix consultative pour l’attribution des notes aux épreuves auxquelles il a participé.

En cas de partage des voix, la voix du président est prépondérante.

Le concours externe sur titres

Le concours externe sur titres est composé d’une phase d’admissibilité et d’une épreuve d’admission.

La phase d’admissibilité du concours externe sur titres consiste en la sélection, par le jury, des dossiers des candidats qui ont été autorisés à prendre part à ce concours.

Le jury examine les titres de formation en tenant compte de l’adéquation de la formation reçue à la spécialité pour laquelle concourt le candidat, ainsi que des éventuelles expériences professionnelles.

Les candidats retenus par le jury à l’issue de l’examen des dossiers sont inscrits sur une liste d’admissibilité établie par ordre alphabétique et aussi par spécialité lorsque le concours est ouvert pour des postes de spécialités différentes. Cette liste fait l’objet d’un affichage dans l’établissement organisateur du concours.

Les candidats admissibles sont convoqués par courrier à l’épreuve d’admission.

L’épreuve d’admission au concours externe sur titres consiste en un entretien à caractère professionnel avec le jury se décomposant :

- en une présentation par le candidat de sa formation et de son projet professionnel permettant au jury d’apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues à un technicien hospitalier notamment dans la spécialité dans laquelle il concourt – durée de l’exposé du candidat : 5 minutes au plus

- en un échange avec le jury comportant des questions techniques relatives à la spécialité dans laquelle il concourt – durée : 25 minutes au plus

La durée totale de l’épreuve est de 30 minutes. Nul ne peut être admis si la note obtenue à l’entretien est inférieure à 20 sur 40. A l’issue de cet entretien, le jury établit par ordre de mérite la liste de classement des candidats définitivement admis.

Le concours interne sur épreuves

Le concours interne sur épreuves comporte des épreuves d’admissibilité et une épreuve d’admission.

Les épreuves d’admissibilité comprennent 2 épreuves écrites, chacune d’une durée de deux heures et de coefficient 2 :

- Une épreuve consistant en la vérification, au moyen de questionnaires ou par tout autre support à constituer ou à compléter, des connaissances théoriques, notamment en matière d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail, que l’exercice de la spécialité, au titre de laquelle le candidat concourt, implique de façon courante

- Une épreuve écrite consistant en la résolution d’un cas pratique exposé dans un dossier portant sur les problèmes susceptibles d’être rencontrés par un technicien hospitalier dans l’exercice de ses fonctions au sein de la spécialité au titre de laquelle le candidat concourt.

Chaque note est multipliée par le coefficient prévu. Ne peuvent être déclarés admissibles les candidats ayant obtenu une note inférieure à 5 à l’une des épreuves.

Les candidats ayant obtenu pour les deux épreuves écrites un total de points fixé par le jury et qui ne peut, en aucun cas, être inférieur à 40 sur 80 participent à l’épreuve d’admission.

La liste d’admissibilité est établie par le jury par ordre alphabétique et aussi par spécialité lorsque le concours est ouvert pour des postes de spécialités différentes. Elle fait l’objet d’un affichage dans l’établissement organisateur du concours.

Les candidats admissibles sont convoqués par courrier à l’épreuve d’admission.

L’épreuve d’admission consiste, après une présentation succincte par le candidat de son parcours professionnel et de sa formation, en un entretien avec le jury visant à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle et, notamment, ses connaissances administratives générales ainsi que ses connaissances techniques.

Cet entretien permet aussi d’apprécier l’ouverture du candidat aux évolutions techniques et sa capacité à animer une équipe ainsi que sa motivation à exercer les missions qui peuvent être confiées à un technicien hospitalier (durée 25 minutes, dont 5 minutes de présentation ; coefficient 4.

En vue de cette épreuve orale, les candidats remettent au service organisateur, à la date fixée par l’arrêté d’ouverture, un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.

Seul l’entretien avec le jury donne lieu à notation. Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle n’est pas noté.

Le formulaire correspondant au dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont disponibles auprès de la direction de l’établissement organisateur.

Il peut aussi être mis en ligne sur le site internet de l’établissement organisateur. Le dossier est transmis au jury par le directeur de l’établissement organisateur du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité

Les candidats au concours interne sur épreuves ayant obtenu pour l’ensemble des épreuves d’admissibilité et d’admission un total de points fixé par le jury et qui ne peut être inférieur à 80 sur 160 pourront seuls être déclarés admis.

Ne peuvent être déclarés admis les candidats ayant obtenu une note inférieure à 5 à l’épreuve d’admission. La liste d’admission est établie par spécialité lorsque le concours est ouvert pour des postes de spécialités différentes.

Pour aller plus loin

Lire notre article sur les techniciens hospitaliers et les techniciens supérieurs hospitaliers dans la fonction publique hospitalière

Lire notre article sur les primes et les indemnités des agents de la fonction publique hospitalière

Lire notre article sur les grilles de salaires dans la fonction publique hospitalière

© J.P – infosdroits